Florent chap 9

 Extrait n 21

Son père, réagit de suite, sans même réfléchir, car dans une situation comme celle ci on ne réfléchit pas, sauta dans l’eau et fut prisonnier d’un poulpe géant venu de nul part.

La pieuvre se déplaçait en rampant. Il sentit les longs tentacules du monstre le frôler, puis, lui enserraient la jambe, essayant de l’attirer vers le fond. IL sentit ses genoux fléchir sous le choc. L’eau lui arrivait à présent au dessus de la tête, ses pieds s’enfonçaient dans la vase, le souffle lui manquait. Après un effort sur humain, il réussit à pivoter sur lui même, le tentacule se détendit, puis se rétracta. Il était libre de l’étreinte de la pieuvre.

Jean pat, savait des choses sur les pieuvres, comme leur capacité à s’étirer, ou encore leur impressionnant combat contre les murènes. Elle pouvait même changer la texture de leur peau et prendre la couleur de la pierre pour se camoufler. Il savait fort bien qu’il n’était pas de taille contre ce monstre marin. IL avait eu de la chance, de s’être débarrasser de l’étreinte du céphalopode.

Bon, tout ça c’est gentil et instructif, mais je garde le meilleur.

Je sais, l’histoire devient vraiment palpitante, mais tu risques d’être déçu, car il n’y a jamais eu de poulpe géant.

 

Publié dans : Non classé |le 28 août, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

*libé-LuL* |
mes sens |
Mi corazon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'ermite du 11ème
| Mots@Mots / AtelierS d'é...
| flostarlette2